LIBAN : Discours de Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, sur le statut de Jérusalem

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé lundi 11 décembre les gouvernements musulmans et arabes à faire front commun face à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.
« Nous saluons les prises de positions des dirigeants du monde entier qui se sont élevés contre la décision » de M. Trump, a déclaré le leader du parti chiite dans une allocution télévisée à l’occasion d’un rassemblement monstre organisée dans la banlieue-sud de Beyrouth. « Les gouvernements musulmans et arabes doivent bâtir ensemble la riposte contre cette décision », a-t-il ajouté.
« L’administration Trump, emplie d’arrogance, pensait que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël serait acceptée par le monde entier. Le monde entier a exprimé son refus. M. Trump s’est retrouvé tout seul avec l’entité israélienne », a-t-il affirmé.
Le chef du Hezbollah s’est ensuite adressé aux manifestants qui se sont mobilisés dans le monde entier contre la décision américaine. »Nous vous saluons, vous, musulmans et chrétiens, qui résistez contre cette offensive américano-sioniste », a-t-il affirmé. « Nous défendrons le peuple palestinien, qui a consenti d’immenses sacrifices et qui résiste avec les pierres et l’épée, jusqu’à la victoire », a-t-il ajouté.
Nasrallah salue l’unité du Liban face à Donald Trump
Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a également salué ‘unité du Liban sur la question de Jérusalem.
« Nous, au Liban, sommes extrêmement fiers de notre unité nationale sur la question de Jérusalem, la cause palestinienne et la décision de M. Trump », a déclaré le leader du parti chiite. « La décision du président américain à l’avantage de séparer le bon grain de l’ivraie, de faire apparaître qui sont les vrais défenseurs du peuple et de la cause palestinienne », a-t-il ajouté.
Nasrallah appelle à une troisième Intifada
Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, appelle à une troisième intifada.
« Il est temps pour tout le monde de reconnaître que l’Amérique ne peut plus être un parrain de la paix en Palestine et dans la région », a déclaré le leader chiite.
« Les Etats-Unis sont les créateurs d’Israël, du terrorisme, de l’exil, de la sédition, de Daech et des organisations takfiristes (jihadistes) », a-t-il ajouté, appelant « les dirigeants palestiniens à arrêter les négociations de paix ».
« La meilleure réponse à la décision de Trump est la proclamation d’une troisième Intifada », a-t-il lancé. « Il est temps d’isoler totalement l’entité israélienne, d’exercer des pressions populaires et politiques, et de rompre les liens avec Israël », a-t-il lancé, ajoutant que « les composantes de l’axe de la résistance doivent bâtir ensemble une stratégie commune ».
« La décision de Trump sera le début de la fin d’Israël », affirme Nasrallah
Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah a encore affirmé que la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël « sera le début de la fin d’Israël ».
« En toute confiance et clarté, je vous dis : La décision de Trump sera le début de la fin d’Israël », a déclaré le leader chiite en conclusion de son allocution télévisée à l’occasion d’un rassemblement monstre dans la banlieue sud de Beyrouth.
« Lorsque nous vaincrons, les musulmans pourront prier dans la mosquée Al-Aqsa et les chrétiens pourront prier en l’église du Saint-Sépulcre », a-t-il ajouté, sous les vivats de la foule qui criait « Mort à Israël » et « Mort à l’Amérique ».