NIGERIA : Six soldats tués dans des embuscades tendues par Boko Haram

Au moins six soldats nigérians ont été tués dans deux  embuscades différentes tendues par des jihadistes de Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria.
Quatre militaires ont été tués et 12 autres blessés, dimanche 10 décembre lors d’une attaque de leur convoi, près de Damboa, à 90 kilomètres au sud-ouest de Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno. Deux soldats avaient été tués dans la même zone la veille, selon des sources militaires sous couvert d’anonymat.
Un officier a expliqué que l’attaque de dimanche s’est déroulée alors que les troupes étaient en train de patrouiller entre les villages de Nyeneri et Falawani. « Les terroristes sont arrivés en grand nombre et ont attaqué le convoi, d’abord en le piégeant avec des mines anti-personnelles, puis ouvrant le feu depuis des pick-ups armés« , a-t-il ajouté.
Un membre des milices civiles qui combattent le groupe jihadiste a confirmé le nombre de victimes, ajoutant que « deux autres soldats sont morts samedi, quand Boko Haram les a attaqué violemment près du village de Bulabulin« .
Ces violences surviennent quelques jours après l’annonce du renvoi du général Ibrahim Attahiru, en charge de lutter contre Boko Haram. Le nombre d’attaques, notamment contre des soldats, est en nette augmentation depuis plusieurs mois. Dans son discours de départ, il a affirmé aux troupes que sa mutation à un poste au quartier général d’Abuja était « normale » et qu’il accédait à un poste « à plus grande responsabilités« .
Pendant ce temps, des centaines de déplacés ont fui leur camp dans le district de Damboa, de peur de nouvelles violences. Un chauffeur de bus, qui a emprunté la route à proximité de Birimani, a raconté à l’AFP que « les déplacés rassemblaient leurs tentes et quelques affaires personnelles, et se rendaient vers Gajiram, car les soldats qui assuraient leur protection ont quitté le village« .
Le conflit a fait plus de 20.000 morts depuis 2009, et des millions de personnes ont été forcées de quitter leur foyer.