La police turque arrête un homme qui avait l’intention de commettre un attentat lors des commémorations de la Journée de l’Anzac à Gallipoli

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais)

Abdulkerim H.

Un Syrien a été arrêté en Turquie. Selon la police locale, il prévoyait d’attaquer les commémorations de l’Anzac Day à Gallipoli.
L’homme, âgé de 26 ans, aurait été arrêté le 23 avril. Les médias turcs disent qu’il s’agit d’Abdulkerim H.
Il a été détenu à Tekirdag (entre Istanbul et la péninsule de Gallipoli) et reste incarcéré.
Les médias turcs affirment qu’il a été arrêté après que des membres de l’Etat islamique aient été arrêtés dans la ville turque d’Osmaniye et que son numéro de téléphone ait été trouvé sur leur téléphone, ce qui a permis de le repérer.
Selon les médias, il s’agirait d’une attaque planifiée en représailles à l’attentat terroriste de la mosquée de Christchurch.
Dans une déclaration, la défense néo-zélandaise déclare : « Le ministère australien des Anciens combattants et les forces de défense néo-zélandaises sont au courant des rapports des médias turcs selon lesquels la police nationale turque a arrêté un individu qui serait impliqué dans des activités visant à perturber les services de l’Anzac à Gallipoli ».
« C’est l’affaire des autorités turques ».
« Les agences australiennes et néo-zélandaises assurent la liaison avec les autorités turques responsables en ce qui concerne cette couverture médiatique.
« La planification et la préparation des commémorations de l’Anzac à Gallipoli se poursuivent. »
De nombreux Australiens et Néo-Zélandais se rendent à Gallipoli chaque année pour les commémorations de cette bataille. Chaque 25 avril, ils célèbrent l’Anzac Day, le jour où de nombreux soldats australiens et néo-zélandais sont morts au champ d’honneur. Le jour de la cérémonie trouve son origine dans la marche des champs de Gallipoli, une opération franco-britannique qui a échoué à prendre Istanbul aux Turcs. Le 25 avril 1915, des troupes australiennes et néo-zélandaises avaient débarqué sur la péninsule. C’était la première participation des deux pays à la Première Guerre mondiale.