Koweït : une cellule « terroriste » liée aux Frères musulmans démantelée

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais)

Une cellule « terroriste » liée au mouvement des Frères musulmans a été démantelée au Koweït et ses membres arrêtés, a annoncé vendredi le ministère de l’Intérieur de ce petit pays du Golfe.
Les personnes « arrêtées sont de nationalité égyptienne et appartiennent à l’organisation des Frères musulmans », a déclaré le ministère dans un communiqué cité par l’agence de presse officielle KUNA. Elles sont accusées de faire partie d’une « cellule terroriste », a indiqué le ministère, précisant que certaines personnes arrêtées ont déjà été « condamnées pour terrorisme » à des peines allant jusqu’à 15 ans de prison par la justice égyptienne. L’Egypte a émis des avis de recherche pour ces personnes, selon le ministère koweïtien, qui n’a pas précisé le nombre de personnes arrêtées vendredi. Une enquête est en cours, a-t-il ajouté.
Depuis la destitution en 2013 par l’armée de l’ex-président islamiste Mohamed Morsi à la faveur de manifestations populaires massives, les Frères musulmans sont interdits et sévèrement réprimés en Egypte. La confrérie est ainsi considérée comme organisation « terroriste » par Le Caire et par ses alliés, comme l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.
Les Frères musulmans ne sont pas interdits au Koweït.