Allemagne : La police de Berlin a arrêté des Tchétchènes qui préparaient une attaque terroriste contre une synagogue

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) nlNederlands (Néerlandais)

Des membres du département de la police judiciaire de Berlin ont mené une opération visant à prévenir une attaque terroriste imminente, suite à des informations données par des collègues étrangers.
Cela a été rapporté le mardi 14 janvier par les médias allemands et, en particulier, par le Spiegel Online.
Dans le cadre de cette action, à laquelle ont participé 180 agents de securité, neuf maisons ont été fouillées dans les agglomérations de Hellersdorf, Hohenschenhausen, Spandau et Kopenik, ainsi qu’à Hagen, en Rhénanie-du Nord-Westphalie, Ludwigsfeld, Brandebourg et Arnstadt en Thuringe.
Plusieurs Tchétchènes qui avaient « étudié les sites des attaques terroristes » ont été détenus. Les cibles comprenaient, notamment, la Nouvelle Synagogue dans le quartier Mitte sur la rive est de la Spree et plusieurs centres commerciaux, selon une déclaration conjointe de la police et du procureur général de Berlin. La fouille des maisons, a permis de saisir des armes.
La République de Tchétchénie
La République tchétchène dans le Caucase du Nord, à la frontière avec la Géorgie, est une région de conflit depuis des décennies. Fuyant la guerre et la terreur, de nombreux Tchétchènes vivent maintenant dispersés dans le monde entier. Après l’effondrement de l’Union soviétique, Moscou a empêché la région de se scinder au cours de deux guerres qui a fait des dizaines de milliers de morts. Les plus Tchétchènes les plus radicaux ont porté le combat vers le monde extérieur à maintes reprises.
Méconnaissance des structures des communautés islamistes de Caucase du Nord
En décembre 2017, l’Office fédéral pour la protection de la Constitution a évalué la question islamiste originaire du Caucase du Nord en Allemagne. Selon cette évaluation, le nombre de demandeurs d’asile en provenance de la Fédération de Russie a fortement augmenté depuis la mi-2015. Environ 90 pour cent viennent du Caucase du Nord, en particulier des Tchétchènes. On ne connaît pas le nombre concret de Nord-Caucasiens qui vivent en Allemagne, ni les structures des réseaux islamistes nord-caucasiens. On ignore également les figures de proue.
La communauté tchétchène est caractérisée par des réseaux étendus, en partie européens, et par un profond isolement par rapport au monde extérieur. Le facteur décisif de la radicalisation est le spectre des contacts personnels, la religion et la tradition étant les éléments de liaison.