Syrie : trois soldats turcs tués dans l’explosion d’une voiture piégée

Cet article a été aussi publié en : English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Nederlands (Néerlandais)

Trois soldats turcs ont été tués jeudi dans un attentat à la voiture piégée dans une zone du nord de la Syrie contrôlée par les forces d’Ankara, a indiqué le ministère turc de la Défense.
« Trois de nos frères d’armes sont tombés en martyrs dans une attaque à la voiture piégée lors d’un contrôle routier », a indiqué le ministère dans un communiqué, sans autre précision.
Plus tôt, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une ONG, avait indiqué que l’attentat s’était produit dans la ville de Suluk, près de Tal Abyad, tuant dix personnes, dont trois soldats turcs.
Des soldats turcs sont déployés dans plusieurs zones du nord et du nord-est de la Syrie où Ankara a mené trois opérations militaires entre 2016 et 2019, visant le groupe Etat islamique (EI), mais aussi la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG).
Les YPG sont une milice soutenue par plusieurs pays occidentaux, mais Ankara la considère comme une organisation « terroriste » issue du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène une insurrection contre l’Etat turc depuis 1984.
L’armée turque et ses supplétifs syriens sont régulièrement visés par des attaques dans le nord de la Syrie. La semaine dernière, quatre soldats turcs y ont ainsi été tués dans l’explosion d’une voiture piégée.