Liban : le Parlement discute d’un projet de budget – les manifestations ont repris à Beyrouth – TV direct

Cet article a été aussi publié en : English (Anglais) Русский (Russe) العربية (Arabe) Deutsch (Allemand) Español (Espagnol) Italiano (Italien) Nederlands (Néerlandais) polski (Polonais) Português (Portugais - du Portugal)


Le Parlement libanais a commencé à discuter du budget de 2020. En raison de la crise politique qui a duré plusieurs mois et qui a conduit à la démission du gouvernement, il n’a été soumis aux députés que maintenant.
Le nouveau Premier ministre, Hassan Diyab, a déclaré que le Cabinet soutiendra le projet préparé par le gouvernement de son prédécesseur, Saad Hariri. L’adoption du budget est le premier grand test pour le nouveau gouvernement.
Le déficit budgétaire s’élèvera à 7 % du produit intérieur brut, ce qui augmentera encore la dette publique. Le gouvernement garantit la sécurité des dépôts bancaires, et les citoyens qui éprouvent des difficultés à rembourser leurs prêts bénéficieront d’un délai de grâce de six mois.
Les combats reprennent à Beyrouth.
De nouveaux affrontements entre les manifestants et la police ont eu lieu devant le Parlement. Les policiers qui avaient bloqué les routes menant au bâtiment se sont fait jeter des pierres et des barrières métalliques.
L’opposition libanaise prétend que le nouveau chef du gouvernement est une marionnette du Hezbollah. Ses représentants expriment des doutes sur la capacité de Diyab à sortir le Liban d’une crise économique prolongée causée par la corruption et l’inefficacité des autorités.