Somalie: 5 morts dans deux attentats à la bombe dans la capitale et sa région

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) svSvenska (Suédois) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal)

Au moins deux soldats et un civil ont été tués, et quatre soldats blessés, suite à l’explosion d’un engin explosif improvisé ayant touché un véhicule militaire aux abords de la capitale somalienne Mogadiscio, lundi, ont indiqué des responsables locaux.
Mohamed Bulle, un officier de la police de Mogadiscio, a déclaré que l’explosion avait eu lieu à Sinka Dheer, dans la périphérie de la capitale.
« Trois civils ont également été blessés dans l’explosion d’une bombe. Des policiers ont atteint le lieu du crime et transporté les blessés vers des hôpitaux », a déclaré l’officier.
Plus tôt dans la journée de lundi, au moins trois civils ont été tués après qu’un attentat à la bombe a frappé un minibus dans la région de Shabeellaha Hoose, dans le sud de la Somalie, non loin de la capitale.
Ibrahim Adan, gouverneur de Shabeellaha Hoose, a confirmé l’explosion ainsi que les pertes civiles.
Aucun groupe n’a encore revendiqué la responsabilité de ces deux attaques, mais le groupe, Al Shabaab auto-affilié à Al-Qaïda, a revendiqué la responsabilité de nombreuses attaques en Somalie au cours des années passées.
En décembre dernier, près de 90 personnes – dont deux ressortissants turcs – ont été tuées, et plus de 150 autres blessées, par un attentat-suicide à Mogadiscio, capitale du pays de la Corne de l’Afrique.