Syrie : Des bombardiers russes Su-34 ont détruit trois Systèmes Lance Roquettes Multiples (MLRS) turcs

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) svSvenska (Suédois) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal)

Selon des sources locales hier, les troupes turques, utilisant le MLRS de fabrication turque arrivé en Syrie il y a quelques jours, ont tenté de lancer une attaque de missiles sur la base militaire russe Hmeimim, se cachant derrière la légende selon laquelle il s’agissait d’actions terroristes, a appris BulgarianMilitary.com, citant l’agence de presse AviaPro.
A peine avaient elles déployé les MLRS dans la zone d’Al-Kabin, que les chasseurs russes ont porté un coup inattendu, transformant les MLRS turc en morceaux de ferraille et mettant un terme au projet d’attaque contre la base de l’armée de l’air russe.
Hormis les sources locales, cette attaque contre l’armée russe a également été rapportée sur un site web qui suit de près les événements en Syrie – liveuamap.com
Selon certains rapports, dans la zone à partir de laquelle les troupes turques ont tenté d’attaquer la base aérienne de Hmeimim, il y avait au moins trois T-122 Sakarya MLRS, qui ensemble permettraient de tirer au moins 120 missiles sur la base aérienne militaire russe.
Les experts estiment que la préparation des attaques par la partie turque a été possible grâce à l’utilisation d’un véhicule aérien sans pilote.
Les experts expriment de très sérieuses craintes que la Turquie ne transfère de l’artillerie lourde aux militants, ce qui pourrait représenter une grave menace pour la base aérienne russe de Hmeimim.
La partie turque n’a pas commenté les accusations de tentative d’attaque de la base aérienne de Hmeimim