(Michel Moutot /AFP) Sur les quelque 40.000 combattants étrangers qui avaient rejoint les rangs du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak, quelques centaines se battent encore dans leurs derniers réduits. Que sont devenus les autres? Les experts américains interrogés à Washington par l’AFP sont unanimes: ils n’ont pas tous péri dans les combats,…