Le troisième jour dans la capitale de l’Iran sont des actions de protestation, provoquées par des prix plus élevés et l’affaiblissement de la monnaie nationale. Dans les réseaux sociaux, les vidéos réalisées dans les rues de Téhéran sont publiées sous les hashtags #IranProtests, #IranStrikes, #IranUprising. A en juger par ces publications, des millions de personnes…