La « Force de protection de Tripoli » a déclaré jeudi 18 janvier 2019 qu’elle n’obéira plus aux ordres du Conseil Présidentiel (GNA) et ne le fera que si les décisions sont prises à l’unanimité par tous les membres. La déclaration précise que les brigades armées, qui opèrent sous l’autorité du ministère de l’Intérieur, ne suivent pas…