L’Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée et dirigée par l’homme fort de l’est libyen, Khalifa Haftar, a annoncé avoir lancé mercredi 16 janvier une opération militaire visant selon elle à « nettoyer le sud des groupes terroristes et « criminels ». Le porte-parole de l’ANL, Ahmad al-Mesmari, a indiqué à l’AFP que leurs forces avaient avancé « dans plusieurs régions…