De fortes divergences sont apparues entre les positions de Moscou et d’Ankara sur l’évolution de la situation en Libye. Le ministère russe des Affaires étrangères a exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les intentions d’Ankara d’envoyer des forces en Libye et a estimé « qu’une intervention militaire extérieure dans le dossier libyen augmenterait « la complexité de la…