Les jihadistes partis combattre en Syrie constituent désormais une « menace réelle » après la défaite de l’Etat islamique parce qu’un certain nombre d’entre eux pourraient préparer leur retour en Russie, a déclaré mardi le chef du Service fédéral de la sécurité intérieure russe (FSB), selon l’agence de presse RIA. Alexandre Bortnikov, qui s’exprimait lors d’une réunion…